<

SI JE DEVAIS PARTIR AUJOURD'HUI?

Si je devais partir aujourd'hui, que devrais-je faire dans l'immédiat?
Curieux que je commence par un Si, comme si cette possibilité était improbable. Or, nous savons tous que tôt ou tard, nous devons partir.
Il reste que personnellement, je n'ai jamais été d'accord avec ce postulat.
Si nous sommes là, c'est qu'il y a une raison. Donc pourquoi partir?
Pour moi, je suis là, je reste. Et d'ailleurs, je me sens très bien ici.

Certains diront que si nous partons, eh bien, nous partons vers un meilleur monde.
Non, merci. Moi, je préfère celui-ci, car je suis sur de ce qui m'entoure. Ailleurs, qui sait?
Et je doute fort que cet ailleurs existe.

Et pourtant, j'ai bien dit au début si je devais partir?
Il faut croire que dans mon subconscient,il y a cette alternative, à laquelle je ne veux pas croire.
Certains diront que nous nous devons de partir et cela fera de la place aux suivants, car si nous restons, notre terre ne pourrait accumuler le monde actuel et le monde à venir.

En effet, cela a un peu de sens et j'aimerai cependant m'arrêter et juger s'il y a possibilité que nous puissions tous vivre sur cette même planète sans que personne ne parte.
Un long cours de géographie s'impose pour trouver plusieurs endroits où personne ne vit aujourd'hui mais peut- ëtre y vivre demain. Je ferai cet exercice sans même penser qu'il y a toujours la possibilité de vivre sur Mars.
D'ailleurs, ces jours-ci on en parle beaucoup.

Prenons quelques exemples: la Chine et l'Inde.

Qui aurait cru, il y a cinquante ans que ces pays pourraient accueillir plus d'un milliard d'habitants? Eh bien, c'est chose faite et à  mon avis, si on peut vivre avec un milliard, on pourrait vivre avec deux milliards.
Aussi bien dire que les USA, dont la superficie est grande et qui ne compte que quelques trois cent millions, pourrait elle aussi accommoder un milliard.
Et que dire du Canada, plus grand que les USA avec seulement dix pour cent de population.

Je n'ai seulement parlé que de quatre pays.
Imaginons les déserts du monde, majoritairement vides de population. Avec nos technologies actuelles, nous pourrons faire fleurir les déserts et y faire vivre de nombreuses populations.
Israël l'a fait.
Il y a même des régions froides, voire glaciales du Canada et de la Russie. Elles aussi, une fois stabilisées pourront accueillir du monde. Sans parler d'une vie souterraine ou sous-marine

Tout cela pour qu'il y ait de la place et que nous n'avons pas besoin de céder la notre à d'autres mais plutôt bien les accueillir parmi nous.
Et si vous me demandez: Comment nourrirons-nous tout ce beau peuple, je vous répondrais:
Savez-vous le gachis qui se fait de nos jours lorsque chaque année des millions de tonnes de nourritures finissent dans les ordures?
Le chiffre est astronomique est pourrait faire vivre des milliers de personnes.
Et au fait, ne serait-ce pas un bien de se remettre à  planter? Réouvrir toutes ces fermes qu'on a dù fermer? Oublier un peu le Hi-Tec et revenir aux sources, ces mêmes sources que nous avons détruites, croyant voguer vers un progrès incertain.

Je suis tellement loin de ma première phrase, si loin que je n'ai plus envie de partir car je risque de ne pas ëtre le témoin des avancées que notre monde s'apprète à  faire pour améliorer la vie de sa population.