ELOGE DE LA CONNAISSANCEPraise to Knowledge
connaissance

Avant de commencer, j'aimerai annoncer un de mes concepts favoris:

Crédit sera donné à l'auteur des belles paroles que je vais utiliser dans mon texte car un vieux dicton araméen dit bien:"Celui qui dit une chose au nom de son auteur, apporte la rédemption a ce monde."


Je refuse de prendre un crédit pour une chose qui n'est pas mienne. Je trouve que ceci est une bonne le?on d'humilité.

Qui n'a pas pris connaissance de ces merveilleuses paroles de Socrate:'?Connais toi toi-même."?

était-ce la premi?re fois que la notion de connaissance nous frappa de plein fouet?



Il faut croire qu'au cours du temps et des générations, les hommes ont cherché à acquérir autant de connaissances que possible. était-ce pour mieux faire marcher le monde? Qui saité

Ils ne savaient pas que le proverbe chinois leur apprendra que:"Conna être son ignorance est la meilleure part de la connaissance."

L'autre mot puissant qui vint après Socrate était celui de Francis Bacon:

"La connaissance, c'est le pouvoir'?

Et dire que j'ai connu des gens qui ont mis en pratique cette donnée et se sont ainsi enrichis.

Et pour mieux approfondir le sujet, je vais nommer nul autre que Léon Tolsto?:


La vie consiste à pénétrer l'inconnu, et fa?onner nos actions en accord avec la nouvelle connaissance ainsi acquise."

Voilà donc une fa?on sympathique de mettre ses connaissances à l'?uvre en partant vers l'inconnu. Autrement dit, avant de visiter un pays que l'on ne conna?t pas, chercher à apprendre le maximum et augmenter ses connaissances sur cette contrée. Car "Un voyageur sans connaissance est comme un oiseau sans ailes." Ceci me vient de Mosharef Sa'di, Un poete classique Perse (ca 1213-1292)

Mais ce même Tolsto? nous avertit:" Ce qui importe, ce n'est pas la quantité de votre savoir, mais sa qualité. Vous pouvez savoir beaucoup de choses sans savoir celle qui est la plus importante.


1

En effet il est de notre devoir d' être prudent dans ce que nous apprenons, car parfois, trop c'est trop. Il faut alors bien séparer la graine de l'ivraie.

Conséquemment,"Il vaut mieux conna être moins que ce qui est nécessaire que plus que ce qui est nécessaire. Ne craignez pas un manque de savoir, mais craignez plutôt la connaissance qui n'est pas nécessaire, acquise seulement pour plaire à la vanité."

En effet, cette affreuse vanité qui fait de nous ce que nous ne sommes pas. Cette vanité qui détruit notre monde, nous rendant tous égo?stes et plein de nous mêmes.


Il fait cependant savoir que"La connaissance n'a pas de limites. Par conséquent il y a une minuscule différence entre ceux qui savent beaucoup et ceux qui savent tr?s peu.?

Parlant de limites, c'est John Ruskin qui nous rappelle que:' La connaissance n'a pas de limites et la personne la plus instruite et érudite est aussi loin de la vraie connaissance qu'un paysan illettré'?.

Et pour celui qui veut savoir à quoi sert la connaissance, Elie Wiesel a une réponse toute faite:'? ?coute, elle sert à comprendre la création, c'est à dire à s'en emparer, à agir sur elle et même sur son auteur; elle sert à nous rapprocher en même temps du commencement et de la fin; elle sert à provoquer une libération de l' être dans les êtres, de l'éternel dans la durée.

La connaissance est une clé, la plus précieuse de toutes, la plus dangereuse aussi, car elle ouvre deux portes identiques : l'une donne sur la vérité, l'autre sur les tén?bres

Voyons voir ce que la Sagesse Juive a à dire à propos de la connaissance:

Il est difficile d'imaginer comment quelqu'un pourrait atteindre la vraie connaissance sans aussi commettre de bons actes.


La connaissance est elle même un produits des bonnes actions.

Car en effet les actions sont toujours meilleures que les paroles .

Est-ce-que la connaissance est quelque chose que l'on peut enseigner?

J'imagine volontiers un cours commençant dans les petites écoles, avant même l'université, o? un prof se chargera d'instruire en sagesse à ses étudiants de l'importance de la connaissance.

Ce prof est Aristote. Il leur dira: ' La connaissance et l'enseignement sont inséparables. Un homme ne peut prétendre conna être son sujet à moins qu'il ne soit capable de transmettre sa connaissance à d'autres."

Ces mêmes mots ont été repris par le Dala? Lama:

'Partage ton savoir, c'est une fa?on d'atteindre l'immortalité.'

2

Jean Jacques Rousseau me vient à l'esprit quand je m?le connaissance et sagesse. Car en effet, ces deux là devraient aller de paire. Il a dit: "Nous vivons à l'?ge de la philosophie, la science et l'intellect.

De grandes biblioth?ques sont ouvertes à tous. Partout nous avons des écoles, des collàges, des universités qui nous donne la sagesse des gens des millénaires précédents.

Et quoi donc ?

Sommes nous devenus plus sages par tout cela?

Comprenons nous mieux notre vie, ou le sens de notre existence?

Savons nous ce qui est bon pour notre vie?"

"Je finirais avec ces quelques mots savants pris ici et là mais qui ont toute leur valeur

N'aie jamais honte d'admettre que tu ne sais pas. ?Proverbe Arabe

Tu devrais étudier plus pour comprendre que tu sais peu.?Michel de Montaigne

Tous les hommes, de par la nature désirent savoir?Aristote

La seule source de la connaissance est l'expérience.?Albert Einstein

Que ta langue s'habitue aux mots "Je ne sais pas" Sagesse Orientale

Et bien sur Léon Tolsto? viendra clore cet échange pour nous encourager à vivre une meilleure vie.
"La seule vraie science est de savoir comment une personne devrait vivre sa vie. Et cette connaissance est offerte à tout le monde."