obsession

L'OBSESSION Et voilà un sujet dont je n'ai jamais parlé.
Non parce qu'il me fait peur, mais peut être que je ne me sentais pas impliqué au point d'en savoir assez pour en parler.

Dernièrement, un de mes amis a soulevé ce sujet car il en souffrait et aujourd'hui, me voilà à l'utiliser à quelques reprises, me demandant si le terme devrait s'appliquer ou pas.
Au préalable, je pense qu'il serait bon d'expliquer le sens du mot et enfin arriver à ce qu'il en est pour mon ami.
Qu'est-ce que l'obsession?

En psychiatrie, obsession veut dire trouble mental caractérisé par une idée fixe, une crainte ou une impulsion qui s'impose à l'esprit et qui détermine une sensation d'angoisse.
Un exemple serait une vision qui nous obsède, une vision qui s'impose sans relâche à l'esprit, avoir une pensée obsédante, l'obsession, telle une névrose obsessionnelle peut mener à l'altération de la personnalité.

Tout ceci semble en effet faire un peu peur et je suis sur que c'est loin d' être son cas.
Prenons un exemple plus simple: la nuit dernière, il m'a dit qu'il n'a pu trouver le sommeil car Son esprit pensait à sa bien aimée. Il avait beau essayé, il tournait en rond dans son lit mais le sommeil ne venait pas et cela a duré plusieurs heures. Qu'en est-ilà
D'aucun diront qu'il y a là obsession.

Il était obsédé par l'idée de l'absence de sa bien aimée au point où il ne pouvait dormir
Y a-t-il là un coté maladif? Ou est-ce le bon coté. Pour certains l'obsession c'est que la personne aimée est constamment dans leurs pensées jour et nuit au point d'en perdre le sommeil.

1

N'est ce pas là la révélation du désir que l'un a pour l'autre.
N'est ce pas merveilleux que de trouver ce bonheur avec l'autre?
Il faut croire maintenant qu'avec ces dernières paroles, nous nous rapprochons de la bonne dimension de cette chère obsession.C'est un mal qui est un bien. Un mal de par la douleur et la peine qu'il engendre mais un bien de par la satisfaction et le bonheur qu'il procure. Qui n'en veut pas d'un tel bonheur?
L'obsession serait-elle alors la force résultante, la conséquence de l'amour?
Cela saute presque aux yeux.C'est donc qu'il y a amour.
Pourquoi questionner le naturelà

2

Hors, il risque d'y avoir danger si cet amour devient obsession, non?
Comment peut-il y avoir risque si amour signifie passion, tendresse et attachement?
En effet, il s'agit d'un sentiment d'affection passionnée, d'une attirance affective et sexuelle d'un être humain pour un autre.
L'amour n'est autre que la manifestation d'un corps qui désire.Et le désir n'est-il pas un mouvement de la conscience vers un objet dont on éprouve le besoin? C'est certes ce besoin qui l'a empêché de dormir la nuit dernière. Que sera-ce cette nuit si l'on pense que l'attirance sexuelle nous fait brûler de désir?
Et qu'est-ce que ce besoin, cette sensation qui nous porte à certains actes.Et là, il n'est pas question de manger, boire ou dormir, de ce qui est indispensable à l'existence quotidienne, mais plutôt de quelque chose dont on ressent la nécessité. On veut avoir près de soi la personne qu'on aime, la toucher, l'embrasser, lui faire l'amour.

3

Faire avec elle ce merveilleux acte de communion de deux corps qui vont vivre en harmonie, s'accordant et s'équilibrant bien entre eux.
Ne dit-on pas que le bonheur de l'homme est dans la volupté?
La vie la plus heureuse sera celle qui compte le plus de plaisirs et le plus de tristesse?
J'ai bien dit volupté, soit la jouissance profonde qui dérive du plaisir sexuel.
Est-ce être obsédé que de parler ainsi?
Ou est-ce la carence dont on souffre qui nous met dans un tel état?
Car en effet, l'organisme ressent l'absence d'un élément indispensable à son équilibre
Je vais donc dire à mon ami qu'il n'y a pas de raison de s'inquiéter, que tout est normal et que tout le monde ressent les mêmes craintes et les mêmes émotions.