POURQUOI LA SOUFFRANCE

e me souviens d'un dicton en arabe dialectal marocain qui dit: La mort existe, pourquoi la souffrance?
On en a même fait une chanson

Il reste que le souvenir que j'ai de ma mère durant ses derniers jours et de ce qu'elle a enduré, fera que jamais je n'accepterai que l'on me garde en vie pour souffrir un peu plus.
Non, il faut dire non à la souffrance.
Et pourquoi existe-t-elle? telle est ma question.

Je la posais à un ami qui m'a dit que si ce n'était pas de la souffrance, comment apprécierons-nous la joie? Je lui ai répondu que je n'étais pas d'accord avec son opinion. Tout comme si vous ne diriez que si ce n'était pour l'obscurité de la nuit, nous n'apprécierons pas la clarté du jour.
Eh bien, je suis fatigué de cette dichotomie, cette sempiternelle division en deux parties. Je crois que c'est une excuse.
Dans un premier temps, je vais certes parler de la souffrance vécue quotidiennement par tout malade. Qui n'en n'a pas autour de soi pour comprendre que cette personne souffre?

Et elle souffre seule, car nous, de l'extérieur ne pouvons ressentir cet effet

Je viens de parler à ma sœur qui m'a annoncé que son cancer lymphoma qu'elle a eu il y a deux ans et qui est parti, eh bien, il est revenu.
Donc on rebelotte, il faudra de nouveau passer à la chimio et ses merveilleux effets.
Ce qui fait de la peine, c'est qu'il faut attendre les résultats de la biopsie pour savoir quels traitements utiliser. Et pendant qu'elle attend, elle souffre. Oui, elle prend des pilules pour soulager la douleur deux a trois fois par jour, mais le mal est là et la souffrance perdure.

1

Aux nouvelles hier, on apprenait qu'à New York une maison à pris feu. Seule la mère et sa fille de quinze ans ont pu sauter par la fen être laissant derrière elles sept jeunes enfants tous victimes du feu. J'imagine la souffrance du père qui n'était pas là apprenant la nouvelle.

De nos jours, avec ce qui se passe au Moyen Orient, il faut s'imaginer ces centaines de milliers de réfugiés vivant dans des conditions inhumaines et penser à leur souffrance, d'avoir tout perdu et se retrouver ainsi.

Et que dire des croisades?
Comment l'église peut-elle justifier ses crimes face aux souffrances que tant ont subi. Les juifs peuvent bien dire que cette souffrance leur a été causée par la domination chrétienne.

Encore une fois, l'homme, tel qu'il est cause souffrance à un autre homme.
Pourquoi me direz-vous?
C'est dans la nature de l' être humain. Il y a parmi nous des bons et des méchants. Et on vit avec ça, avec une souffrance quotidienne qui fait ainsi partie de notre vie.
Reste que nous sommes tous victimes.

Je me souviens que dans sa toute dernière chronique, publiée à titre posthume dans Charlie Hebdo, Elsa écrivait:« La souffrance humaine dérive de l'abus. Cet abus dérive de la croyance, c'est-à-dire de tout ce qu'on a vu, de tout ce qu'on a cru. »

Le mot compassion vient du latin ´com passio ´ avec souffrance. Ce qui signifie que nous ne pouvons voir la douleur d'autrui avec un cœur froid. Cela veut aussi dire que nous avons pitié de l'autre.
La mort, elle, n'est rien . Tout le monde dira qu'elle est la fin de la souffrance. Que c'est peut- être un moment heureux plutôt qu'un désastre.