Et voila que ce fameux mot de Chateaubriand, appris quand j’avais 15 ans me revient  a l’esprit à la lumière de ce qui se passe ces jours-ci en Ukraine avec l’invasion de la Russie.

Je me suis souvent souvenu de ce mot , faisant face à différentes situations au cours de ma petite vie. Si ça allait mal, je me disais ´tout passe, tout finit’ donc je n’ai pas à m’inquiéter. Cependant quand ça allait bien et que j’aurai souhaité que cela dure le plus longtemps possible, je me disais aussi ´tout passe tout fini ´.

Cela me rappelle une histoire que l’on raconte sur le Roi Salomon. Un beau jour il va voir  son bijoutier et lui explique quill devrait trouver une solution aux problèmes qu’il a parfois. Le bijoutier lui fabrique une bague dans laquelle il écrit: ´´cela aussi passera ´. Salomon fut satisfait et se tournait vers sa bague lorsqu’un problème se présentait.

Aujourd’hui, le monde entier panique voyant des milliers de morts de chaque côté et surtout des millions de réfugiés fuyant vers les pays voisins pour éviter de mourir. La situation est d’autant plus complexe que ces réfugiés sont seulement des femmes, des enfants et des vieillards. Sur les presque 5 millions de réfugiés, au 20 Avril 2022, plus de  4 millions ont fini en Pologne, le pays le plus proche de la partie est de l’Ukraine.

Le monde entier accuse le président russe le traitant de dictateur, de criminel de guerre, voire de fou furieux. Et pendant ce temps, il tient tête à tous les gouvernements essayant de le contacter pour proposer une paix.

Voilà 51 jours que ça dure et contrairement à ce que le monde pensait, à savoir que l’Ukraine s’écroulerait si vite, ce n’est pas le cas . Si tout passe et tout finit, ici, ce n’est pas encore le cas.

Quant à moi, je vais avouer que ma position vis à vis l’Ukraine est très différente. Le monde entier prend ce pays en pitié  et fait de son mieux pour l’aider et c’est respectable. Pour ma part je me souviens que durant la deuxième guerre mondiale, l’Ukraine s’est joint aux nazis pour tuer près de 32.000 Juifs en deux jours. Les autorités leur ont demandé de se présenter dans la forêt de Babi Yar pour une rencontre spéciale, et là, ils les ont tous achevés et les ont enterrés dans une fosse commune recouverte plus tard pour éviter toute reconnaissance. Au total, près d’un million de Juifs Ukrainiens ont trouvé la mort. Et ceci il m’est difficile de l’oublier.
Je pourrai ajouter que certains rabbins prétendent que ce qui se passe aujourd’hui est le châtiment que Dieu envoie à l’Ukraine pour ce qu’elle a fait dans le temps.

Ma question devient: Devons-nous aujourd’hui, 77 ans plus tard, continuer à nous souvenir de ces temps malheureux et reprocher aux criminels leurs actions?
D’aucuns diront ´enough is enough’ , assez c’est assez,   Vivons en bon terme avec nos voisins, quels qu’ils soient.
Alors que d’autres prétendront que non, il ne faut pas oublier le mal qu’on nous a fait et que les prochaines générations se doivent d’apprendre ce qui s’est passé.
Quant à moi, je suis pris entre ces deux pensées. Très difficile de décider. Par contre, j’apprécie les deux points de vue.

Cette guerre,  car il faut l’appeler par son nom a commencé le 24 Février 2022 et aujourd’hui le 20 Avril, soit deux mois plus tard et c’est le status-quo. Nous apprenons que la ville de Mariupol dont la population était de 400.000 âmes a été totalement dévastée, il n’en reste rien. Plus de 100.000 personnes vivent sans eau, sans électricité, sans rien à manger. Est-ce normal?

La capitale Kiev semble tenir le coup et le président Ukrainien, Volodymir Zelensky est devenu le grand héros  de ces temps modernes pour tenir le coup, refusant de fuir avec sa famille, préférant rester près de son peuple. Tout le monde dit qu’il est Juif, mais à mon avis, ses parents l’étaient peut-être, alors que lui a baptisé ses enfants. Pour moi, il n’est Juif que de nom et pour moi, ce n’est pas assez.

Ces jours-ci, le président Russe Vladimir Poutine, n’en revenant pas que ses troupes ne réussissent pas à gagner cette guerre,  menace d’utiliser des armes nucléaires. Pendant ce temps l’OTAN, cette force européenne sensée protéger ses habitants ne peut rien faire car l’Ukraine n'est pas un membre de l’OTAN. C’est d’ailleurs une des raisons que Poutine a utilisé pour empêcher l’Ukraine d’y avoir accès.

Et les Etats-Unis dans tout ça?
Il n'est pas question qu’ils viennent à la rescousse car cela les mènera à se battre contre la Russie et le scénario deviendra ´la troisième guerre mondiale que le monde veut éviter. Oui, les USA ainsi que des pays européens envoient des armes mais pas un seul soldat et cela ne suffit pas.

Comment cela va-t-il finir?
On se perd en conjectures et en conjonctures.nous avons beau chercher des analogies, des vraisemblances, des présomptions et des probabilités, il reste que cette situation résultant d’un concours d’évènements malheureux est là et nous fait face.

Y-a-t-il un super homme ou une super femme qui viendrait résoudre ce problème? Car c’en est un ! Qui dit problème dit ´question à résoudre ´n’est-ce pas?  Et la solution, où est-elle? La situation est compliquée , comme si elle était composée d’un  grand nombre de parties dont les rapports sont difficiles à comprendre.

L’intelligence, n’est-elle pas cette faculté de comprendre, de découvrir des relations entre les faits et les choses? L’intelligence ne nous aide t-elle pas à agir avec discernement? Où est-elle?  N’y a-t-il pas parmi nous une personne digne de ce mot pour venir à la rescousse car en effet le moment est venu pour crier ´AU SECOURS’.

And here is that famous word of Chateaubriand, learned when I was 15 years old, comes back to my mind in the light of what is happening these days in Ukraine with the invasion of Russia.

I have often remembered this word, facing different situations in my little life. If things were going badly, I would say to myself "everything passes, everything ends" so I don't have to worry. However, when things were going well and I wished it would last as long as possible, I would also say to myself "everything passes, everything ends".

This reminds me of a story that is told about King Solomon. One day he went to see his jeweler and explained that he should find a solution to the problems he sometimes had. The jeweler made him a ring in which he wrote: "this too shall pass". Solomon was satisfied and turned to his ring when a problem arose.

Today, the whole world is panicking, seeing thousands of deaths on both sides and especially millions of refugees fleeing to neighboring countries to avoid dying. The situation is even more complex as these refugees are only women, children and old people. Of the almost 5 million refugees, as of April 20, 2022, more than 4 million have ended up in Poland, the closest country to the eastern part of Ukraine.

The whole world accuses the Russian president of being a dictator, a war criminal, even a madman. And meanwhile, he stands up to all the governments trying to contact him to propose a peace.

It's been over 200 days as of the end of September 2022 and contrary to what the world thought, that Ukraine would collapse so quickly, it is not the case. If everything passes and everything ends, here it is not yet the case.

As for me, I will confess that my position towards Ukraine is very different. The whole world takes pity on this country and does its best to help it and this is respectable. For my part I remember that during World War II, Ukraine joined the Nazis in killing nearly 32,000 Jews in two days. The authorities asked them to come to the Babi Yar forest for a special meeting, and there they finished them all off and buried them in a mass grave that was later covered to avoid recognition. In total, almost one million Ukrainian Jews died. And this is difficult for me to forget.
I might add that some rabbis claim that what is happening today is the punishment that God is sending to Ukraine for what it did in the past.

My question becomes: Should we today, 77 years later, continue to remember those unfortunate times and blame the criminals for their actions?
Some will say 'enough is enough', let's live in good terms with our neighbors, whoever they may be.
While others will claim that no, we must not forget the harm that was done to us and that the next generations must learn what happened.
As for me, I am caught between these two thoughts. It is very difficult to decide. However, I appreciate both points of view.

This war, for it must be called by its name, began on February 24, 2022 and today is September 20, seven months later and it is status-quo. We learn that the city of Mariupol with a population of 400,000 souls has been totally devastated, nothing remains. More than 100,000 people live without water, without electricity, without anything to eat. Is this normal?

The capital Kiev seems to be holding out and the Ukrainian president, Volodymir Zelensky has become the great hero of these modern times to hold out, refusing to flee with his family, preferring to stay close to his people. Everyone says he is Jewish, but in my opinion, his parents may have been, while he baptized his children. To me, he is a Jew in name only, and for me, that is not enough.

These days, Russian President Vladimir Putin, not satisfied that his troops are not winning this war, threatens to use nuclear weapons. Meanwhile, NATO, the European force that is supposed to protect its inhabitants, cannot do anything because Ukraine is not a member of NATO. This is one of the reasons that Putin used to prevent Ukraine from having access to it.

And the United States in all this?
There is no way they will come to the rescue because that will lead them to fight against Russia and the scenario will become 'the third world war that the world wants to avoid. Yes, the US and European countries are sending weapons but not a single soldier and that is not enough.

How will it end?
We are lost in conjectures and conjectures. We may look for analogies, likelihoods, presumptions and probabilities, but the fact remains that this situation resulting from a combination of unfortunate events is here and is facing us.

Is there a super man or a super woman who would come and solve this problem? Because it is a problem! Who says problem says 'question to be solved', doesn't it?  And the solution, where is it? The situation is complicated, as if it were composed of many parts whose relationships are difficult to understand.

Isn't intelligence the ability to understand, to discover relationships between facts and things? Doesn't intelligence help us to act with discernment? Where is it?  Is there not among us a person worthy of this word to come to the rescue because indeed the time has come to cry 'HELP'.