L’INDIFFÉRENCE In English

De tous les malheurs que la terre peut nous infliger, l’indifférence est celui qui fait le plus de mal, directement et surtout indirectement . Quelqu’un a dit avant moi que l’indifférence est le plus grand des mépris.

Que nous dit le dictionnaire de ce mot?
État tranquille d’une personne qui ne désire ni ne repousse une chose. Et j’ajouterai qu’on parle d’une personne qui n’est pas émue, qui n’est pas intéressée et qui est plutôt insensible.

Un exemple très récent, la guerre Ukraine- Russie qui dure voilà deux mois, qui à ému le monde entier à ses débuts, or deux mois plus tard, vu qu’elle dure sans un  résultat positif quelconque, le monde semble à mon avis se désintéresser. La fatigue a pris le dessus.

Je vais faire un parallèle avec la deuxième guerre mondiale.

 

Hitler se complaisait a tuer des Juifs de toutes les manières possibles et seule une vingtaine sur les cent pays de la planète s’y sont opposés. Les États-Unis aussi puissants qu’ils semblaient être ne sont entrés dans le jeu qu’après l’attaque de Pearl Harbor et l’Angleterre, elle, a déclaré la guerre seulement après qu’Hitler l’a identifié publiquement  comme sa prochaine cible.
Le reste du monde était indifférent .

Je vais aller plus loin. Il est peut-être question que la Chine, voyant ce qui se passe entre la Russie et l’Ukraine, risque d’attaquer, voire d’envahir Taïwan qu’elle prétend être sa propriété . Et dites  moi combien de pays vont venir aider Taïwan? Une autre indifférence majeure se présente à nous.

Regardons autour de nous et essayons de voir, peut être comprendre ,  voire même justifier notre comportement.
Faisons marche arrière et pensons à l’indifférence du monde qui a conduit aux crimes du Troisième Reich, et le monde entier a souffert de cette indifférence.
Dans des conversations avec des survivants de l'Holocauste, on ressent  la peur réelle de revoir les graines de la haine qui étaient mises en œuvre dans le cadre de la "Solution finale". Ces personnes honorables et bonnes qui n'avaient rien fait de mal - sauf qu'aux yeux de l'Allemagne, elles étaient nées juives... tout leur était enlevé. Leurs parents. Leurs familles. Leurs maisons. Tout.
N´est-ce pas là le pire péché envers nos semblables, de ne pas les haïr mais plutôt les mépriser avec indifférence?

Et la foi, que devient-elle? Je crois que ce qui a tué la foi de nos jours n’est pas l’athéisme mais plutôt l’indifférence. Et si la complaisance est une indifférence,  est-ce là ce que notre monde nous offre de plus vrai, son indifférence? Car complaisance est souvent une indifférence. Si la sympathie est un principe de  vie, pourquoi tout à coup celle-ci s’est perdue?

Alors que l’homme fait  de son mieux pour transformer le monde, il souffre de l’indifférence que le monde a à son égard. Il est curieux de noter que pour certains, l’indifférence est la liberté, que par elle ils atteignent l’amour. Fou, n’est-ce pas? Au fait, si on répond à une question par: ´ comme tu voudras’ il y a là aussi une indifférence. La politesse elle- même peut être considérée comme indifférence.

C’est à se demander si l’indifférence a sa propre sagesse . Et si l’indifférence est un silence, celui-ci ne devient-il pas un consentement? Un autre dira que le contraire de l’amour n’est pas la haine, mais plutôt l’indifférence.

Il paraît que le bonheur et le malheur finissent où l’indifférence commence.  Comment peut-on changer ou influencer un indifférent lorsqu’il est comme mort , sans oreilles et sans cœur.

Je pourrai  ajouter que l'indifférence est commode quand on ne veut pas faire face à la réalité et aux efforts qui seront exigés pour remédier au mal et à la violence.

J’ai trouvé un parallèle for  sympathique: A savoir qu’une âme
tombée dans l’indifférence ressemble à une eau stagnante qui se putréfie et s’empoisonne faute de mouvement et de fluctuation car l’indifférence est un mal incurable c´est de l’injustice à l’état chronique.

En conclusion, je crains de dire qu’en ce monde l’indifférence domine, elle est apathique. Y a-t- il un moyen de guérir l’indifférence? Surtout si celle-ci est émotionnelle et qui cause des dommages qui peuvent hanter une vie. En tant qu’adultes, nous pouvons nous-mêmes nous occuper de la guérison en explorant les symptômes et en répondant à nos besoins émotionnels tout en brisant le cycle de la négligence dans nos relations avec les autres.