Y-a-t'il une fierté Arabe?

Quelle fierté un Arabe et un Musulman d'aujourd'hui peuvent-ils avoir d'appartenir à leur propre monde?

Oui, au moyen Age, certains de leurs érudits ont découvert et fait découvrir au monde les philosophes grecs.

Mais voila plus de six siècles qu'ils n'ont accompli rien de bon pour l'humanité sinon causer de la violence contre les autres et contre eux- mêmes.

On peut se poser la question: D'ou vient cette méchanceté?

Je pourrai penser àJean Jacques Rousseau qui nous a dit que la méchanceté vient de la faiblesse.

Mais allez dire à un Arabe qu'il est faible et il vous parlera de toutes les guerres qu'il a gagné. Il ne mentionnera pas cependant que c'est par la persuasion de son glaive qu'il a forcé les gens? se convertir à son Islam. Car il faut dire que parce qu'il est soumis à sa religion qu'il désire que d'autres le soient aussi.

Parlant de guerre, combien de fois les Arabes ont-ils tenté de battre Israël pour toujours finir perdants? Ils ont eu beau s'allier quoiqu'ils ne s'aimaient pas entre eux pour combattre un ennemi commun, mais toujours sans le résultat attendu. Il n'y a pas là de quoi être fier.

J'ai vu dernièrement un documentaire intitulé: "Les réfugiés oubliés" ou l'on montre ce que les Juifs des pays arabes ont dù subir. Tous Les pays arabes d'Afrique du nord et du Moyen-Orient on expulsé leur ressortissants Juifs forcés d'abandonner tous leurs biens et se diriger vers un pays hote, notamment Israël. Chacun d'entre eux a sa pénible histoire à raconter.

Comment peut-on être fier d'avoir maltraité des populations durant des siècles? Est-ce que le peuple arabe réalise ce qu'il a fait?

Tout le monde sait ce que les nazis ont fait aussi bien aux juifs qu'à d'autres et les Allemands d'aujourd'hui reconnaissant leur triste passé font tout pour ce faire pardonner. Les Arabes feront- ils de même? J'en doute.

Et que dire de la situation de la femme dans l'Islam?
Le Coran et ses hadiths ne cesse de l'humilier, la privant de ses droits, la traitant d'esclave. Il y a beaucoup trop à dire la dessus que cela prendrait tout un chapitre.
Y-a-t- il de quoi être fier?

Et si l'on parle de religion, mentionnons que durant ces derniers siècles, celle-ci a plutôt diminué comme force politique dans la civilisation occidentale, alors que ce n'est pas le cas pour le monde musulman, quand l'Islam a lui seul accapare la grande majorité des conflits violents dans le monde.

Ces jours-ci, je lisais: 'L'Homme: l'animal le plus dangereux de la planète ' de mon ami Emile Segev et dans un passage il pose la question: quelle est la cause fondamentale des querelles humaines? La réponse est simple: la religion.
Il dit qu'à lui seul, l'Islam accapare la grande majorité des conflits violents dans le monde. Cette religion se bat non seulement contre les autres religions, mais aussi et surtout àl'intérieur de ses entrailles...En effet, les musulmans se livrent des guerres sanguinaires comme celles entre Chiites et Sunnites qui a pour origine les différentes vues quant au successeur làgitime du prophète Mohammed

Comment peut-on être fier de semer la guerre à tout vent?

Il s'en est suivi une condamnation des infidèles (tout non musulman) par le clergé musulman menant à des Fatwas proclamant une guerre sainte et un Jihad contre l'Ouest. Ce dernier a jugé que ce tribalisme musulman a rejeté toute notion d'universalité et de dignité humaine.

Or qui dit tribalisme parle d'un credo d'identité rigide, soit un code de conduite. L'identité tribale, plus que toute autre identité, rejette toute notion d'universalité ou de la dignité humaine. Des sectes religieuses extrémistes, issues de ce tribalisme ne sont que des formes extrèmes de particularité.

Si cela a un bon sens quelconque, quelle fierté peut-on en retirer?

Ces derniers jour en France, une enseignante, après vingt années d'expérience, témoigne sans langue de bois du désastre de l'éducation des enfants musulmans. Le français est pour eux une langue étrangère, la langue des mécréants?
Elle arrive à la conclusion que malgré tout le bien que la communauté fait pour ces jeunes des banlieues, ils n'ont que la haine de la France? la bouche. Leur seule référence est? le bled?. Leur seul désir: imposer leur culture en remplacement de notre culture nationale. Ils ne s'en cachent même plus: ils le revendiquent comme une fierté.
Elle ajoute: Quel que soit le sujet que j'aborde, en Histoire, en géographie ou enducation civique, je ne rencontre de leur part que mépris et hostilité vis-à-vis de notre passé, de nos valeurs, de notre vision de la démocratie. Je n'ose même plus prononcer le mot laïcité en classe, de peur de les voir me vomir dessus ou pire, m'insulter.
En conclusion, elle dit: J'ai renoncé. Je suis tous les jours confrontée aux discours les plus intolàrants qui m'aient été donnés d'entendre: propos haineux? l'égard des français, des juifs, des femmes, des homosexuels? L'évocation du terrorisme fondamentaliste les fait sourire quand ils ne font pas ouvertement, en classe, l'apologie de l'Etat islamique et de la charia. Notre Histoire ne les intéresse pas. Ils ne sentent aucun passé, ni aucun point commun avec les sous-chiens et les faces de craie comme ils nous appellent.

Nous venons de lire plus haut ce qu'est leur fierté: imposer leur culture!
Est-ce là, la vraie Malgré fierté arabe?
Peut- être ont-ils raison et que nous, nous avons tous tort!

Qui viendra un jour parler à ces jeunes pour les convaincre qu'ils sont loin du droit chemin?
Cela prendra un des leurs. Où est-il, à Qui est-il

Et que dire du sujet d'antisémitisme virulent dans le monde arabe. Une chose que le monde ignore est qu'une des insultes des parents? leurs enfants quand ils veulent les réprimander, il suffit de les traiter de juif, et ce, toutes les familles arabes le savent. A cela, ces derniers temps est venu s'ajouter le BDS comme pour dire que l'antisémitisme seul ne suffit pas, il faut nuire autant que possible aux Juifs et Israel.

Quelle sorte de fierté trouvons-nous là?

Je pourrai en dire plus mais je m'arrète là.