Voilà un mot que nous n'utilisons pas souvent. Et pourtant, il a toute sa valeur.
Si l'on comprend qu'il exprime une débordement de vie par les actes et les paroles, et si autour de nous, nous remarquons une personne plutôt différente par ses actes et ses paroles, alors nous disons que cette personne est exubérante. C'est son caractère, son sentiment.

Il est un fait qu'il y a là un enthousiasme, une joie de vivre et il n´y a aucun mal à transmettre une telle sensation. Je considère que nous avons là ce que j'appelle une richesse. Car quoi de mieux que la vitalité, la pétulance.
Pourquoi ne nous laissons pas nous vivre un moment un tel régal?

Oui, nous avons tous nos priorités, nos problèmes, nos soucis!
Grand Dieu, laissons les de côté et apprécions un peu ce que le bon côté de la vie a à nous offrir. Pourquoi pas de la surabondance? Nous en manquons tant!

Il y a tant à dire: Alors que plusieurs manifestent leur joie avec exubérance, la jungle, elle, se caractérise par l'exubérance imprévue de la verdure et de sa végétation. Cette luxuriance n'est-elle pas l'abondance, la profusion, le développement excessif.

On peut être fier de sa prospérité et de son exubérance de vie et de force mais parfois elle peut aussi épuiser. J'ai cherché si je pouvais trouver un aspect négatif à ce mot et ai trouvé cette phrase d'un politicien asiatique, je crois Taïwanais qui a dit que : »L'exubérance de la démocratie conduit à des conditions d'indiscipline et de désordre défavorables au développement. »

Un certain philosophe a eu ce mot: ´il y a une exubérance dans la bonté qui semble être de la méchanceté.
Un autre a dit : Il n'est pas de sentiment qui jette dans l'exubérance avec plus de force que celui du néant
Et si nous parlons politique, voici un mot de Benjamin Disraeli:
« Un rhétoricien sophistiqué, enivré par l'exubérance de sa propre verbosité«

Quant à la foi, j'ai cru comprendre que c'est la capacité d'honorer l'immobilité à certains moments, et à d'autres de chevaucher la passion et l'exubérance.
Jacques Cousteau, lui a eu un mot sympathique: » Et souvenons-nous aussi que la vie, dans son exubérance, réussit toujours à déborder les limites étroites dans lesquelles l'homme pense pouvoir l'enfermer. «

Je crois dur comme roche que l'exubérance est un don de la grâce qui nous permet d'avancer, de chercher, d'aimer à nouveau. Je suis pour l'exubérance. Nous n'avons qu'une courte vie à vivre, et nous ne devrions pas la gaspiller à chercher seulement le bon goût. Il faut éviter que ce qui a commencé par l'exubérance et la passion soit toujours terminé par des accusations lapidaires et des mots odieux

Pour finir, me sentant un tant soit peu étourdi, j'avais besoin de partager le peu d'exubérance que je croyais avoir en moi

This is a word that we don't often use. And yet, it has all its value.
If we understand that it expresses an overflow of life by acts and words, and if around us, we notice a person rather different by his acts and words, then we say that this person is exuberant. It is his character, his feeling.

It is a fact that there is an enthusiasm, a joy of living and there is no harm in transmitting such a feeling. I consider that we have here what I call a wealth. For what could be better than vitality, petulance.
Why don't we let ourselves experience such a treat for a moment?

Yes, we all have our priorities, our problems, our worries!
Great God, let's put them aside and enjoy what the good side of life has to offer. Why not overabundance? We are so short of it!

There is so much to say: While many show their joy with exuberance, the jungle is characterized by the unexpected exuberance of its greenery and vegetation. Is this lushness not abundance, profusion, excessive development.

One can be proud of its prosperity and exuberance of life and strength, but sometimes it can also be exhausting. I looked to see if I could find a negative aspect to this word and found this phrase from an Asian politician, I believe Taiwanese who said that, "The exuberance of democracy leads to conditions of unruliness and disorder unfavorable to development."

A certain philosopher had this to say: 'There is an exuberance in goodness that seems to be badness.
Another said: There is no feeling that throws in exuberance with more force than that of nothingness
And if we're on the subject of politics, here's a word from Benjamin Disraeli: "A sophisticated rhetorician, intoxicated by the exuberance of his own verbosity."

As for faith, my understanding is that it is the ability to honor stillness at times, and at others to ride passion and exuberance.
Jacques Cousteau had a sympathetic word: « And let us also remember that life, in its exuberance, always succeeds in overflowing the narrow limits in which man thinks he can enclose it. «

I believe that hard as a rock, Exuberance is a gift of grace that allows us to move forward, to seek, to love again. I'm all for exuberance. We only have a short life to live, and we should not waste it looking only for good taste. We must avoid that what started with exuberance and passion is always ended by terse accusations and hateful words

Finally, feeling a little dizzy, I needed to share what little exuberance I thought I had in me