Oh! Le beau mot.
Voilà un moment que je n’ai pas écrit  d’éloges et celui-ci me poursuivait sans cesse me disant: Alors quand vas-tu parler  de moi?
Je m’y mets

Je me souviens, il y à plusieurs années, l’annonceur a la radio qui disait;
Si vous devez boire du vin, buvez le avec modération.
J’ai tellement aimé le mot que je me suis dit en moi- même, il n’y a pas que le vin qui mérite la modération.
Et pourtant, d’aucuns diront que le vin, comme la nuit, révèle les êtres. Il est vrai que l’alcool libère les langues et les esprits, qu’il révèle aussi bien les âmes généreuses que les natures ombrageuses .


Nous savons tous que l’alcool enivre, mais il peut être bénéfique s’il est utilisé avec modération. Certains vous diront que la religion est comme le vin, il faut toujours la pratiquer avec modération.Mais laissons là le vin.

Quant aux femmes, souvenons-nous qu’on ne peut parler des femmes avec juste modération. Parfois, on dit  toujours trop ou trop peu. Quant à celui qui aime la truffe, cet aliment sain et agréable, il devrait en manger avec modération.


Je trouve que parfois les gens travaillent trop. Si ce n’est parce que leurs employeurs leur demandent où parce qu’ils aiment ça. A ceux -là, je dirai courtoisement: je comprends que vous aimez votre boulot, mais allez-y molo avec modération.

Il en est de même certains étudiants qui passent des heures, parfois des nuits à étudier, surtout avant un examen. Je leur dirai: gérez votre temps, organisez-vous, contrôlez votre  temps . Les études, c’est bon, mais il y a aussi la vie à côté qu’il ne faut pas oublier .  Votre voisine essaie de vous joindre et vous êtes trop occupé à étudier.

Un boxeur Congolais a dit une fois que la seule chose a son avis qu’on peut consommer sans la moindre modération, c’est la connaissance. Oh! Comme je suis d’accord avec lui. Cette citation est courte mais elle en vaut la peine 

Milan Kundera a dit  un mot fort sympathique: C’était un homme si profondément conciliant qu’il ne défendait ses opinions modérées qu’avec une très forte modération. Il en est de même des principes. Nous en avons tous et bien entendu, il faut en user avec modération.

Parlant de principes, je suis en train de réaliser que dans mon cas aussi, je vais devoir jouer de modération. Voilà des mois que je lis beaucoup et écris beaucoup. J’ai réduis un peu mon écriture mais pas ma lecture.  Je me dois donc de respecter ce que je suggère aux autres.

Peut-être vous souvenez-vous de ce mot de Shakespeare dans Roméo et Juliette: ´´ Aimez-vous avec modération. C'est la clé d'un amour durable. Trop vite est aussi mauvais que trop lent.*" Et si tout monde vous dit que la vie est belle, alors vivons la avec modération.

Je ne suis guère pressé de finir cet éloge. J’ai cependant découvert chez Platon un passage qui m’a plu et je viens le partager avec mes lecteurs:
« L'homme qui fait dépendre de lui-même, et non des autres, tout ce qui mène au bonheur, a adopté le meilleur plan pour vivre heureux. C'est l'homme de la modération, l'homme au caractère viril et à la sagesse. »

Oh, the beautiful word.
It's been a while since I've written any praise, and this one kept coming back to me saying: So when are you going to talk about me?
I'll get to it

I remember, many years ago, the announcer on the radio said; « If you must drink wine, drink it in moderation. »
I liked the word so much that I said to myself, it's not only wine that deserves moderation.
And yet, some will say that wine, like the night, reveals the beings. It is true that alcohol liberates tongues and minds, that it reveals generous souls as well as shady natures.

We all know that alcohol is intoxicating, but it can be beneficial if used in moderation. Some will tell you that religion is like wine, it must always be practiced in moderation, but let's leave the wine.

As for women, let's remember that you can't talk about women in moderation. Sometimes we always say too much or too little. As for the one who loves truffles, this healthy and pleasant food, he should eat it with moderation.

I think that sometimes people work too much. If not because their employers ask them to or because they like it. To those, I would say courteously: I understand that you like your job, but go easy on it in moderation.

The same goes for some students who spend hours, sometimes nights, studying, especially before an exam. I would say to them: manage your time, organize yourself, control your time. Studying is good, but there is also life on the side that you should not forget. Your neighbor is trying to reach you and you are too busy studying.

A Congolese boxer once said that the only thing in his opinion that can be consumed without any moderation is knowledge. Oh, how I agree with him. This quote is short but worth it

Milan Kundera said a very nice word: » He was such a deeply conciliatory man that he defended his moderate opinions only with a very strong moderation ».The same is true of principles. We all have them, and of course we must use them with moderation.

Speaking of principles, I'm realizing that in my case, too, I'm going to have to exercise moderation. I've been reading and writing a lot for months now. I've cut back on my writing but not my reading. So I have to respect what I suggest to others.

Perhaps you remember the words of Shakespeare in Romeo and Juliet: "Love in moderation. That is the key to lasting love. Too fast is as bad as too slow. "And if everyone tells you that life is good, then let's live it in moderation.

I am in no hurry to finish this eulogy. However, I discovered a passage in Plato's book that I liked and I'm sharing it with my readers:
"The man who makes everything that leads to happiness depend on himself, and not on others, has adopted the best plan for living happily. He is the man of moderation, the man of manly character and wisdom."