COMMENT VAINCRE L A   P E U R  In English

Et voila qu'en Mars 2020, ´le Coronavirus nous donne à réfléchir.
Peut-être que le temps est arrivé de nous rappeler que la peur peut tuer aussi vite que tout autre virus.
La peur compromet et porte atteinte à notre immunité et peut mener à la dépression, qui nous rend inanimés et incapable de répondre  pleinement à cette menace.

Au fait, c'est quoi la peur?
Parfois il s'agit d'une légère crainte, d'une légère appréhension mais en d'autres moments, c'est une crainte violente éprouvée en présence d'un danger. Et cette crainte n'est nulle autre qu'un sentiment de trouble, d'inquiétude à l'idée d'un mal menaçant.
Vivons nous ce moment aujourd'hui?

En quoi la peur nous est-elle favorable?
Ces jours-ci, et voila plus d’un an, avec la pandémie, tout le monde à quelques  exceptions  prêt a peur.
Et dire qu’avant la peur venait des gouvernants qui étaient dictateurs ou autres, qui se servaient de cette stratégie pour contrôler les populations, mais aujourd’hui, il s'agit d’un virus .
Le monde a peur de mourir et ainsi, surtout les vieux qui ne veulent pas bouger de chez- eux et refusant de voir quiconque.

Nous nous demandons tous, quand et comment nous sortirons de cette ahurissante situation et que sera ce nouveau monde auquel nous ferons bientôt face.
Nous nous sommes tous, à date, armés de patience,  la peur a en effet
affecté plusieurs et nous avons presque perdu le courage d'affronter ce malheur
L'anxiété, l'angoisse ont fait que des personnes normales se sont comportées de manière déshonorable, portant des gestes incongrus, jusqu'à cette jeune mère qui déprimée au plus haut point à poignardé ces deux filles de 11 et 5 ans.

Je pense à ce mot ce Mark Twain qui disait: J'ai déjà découvert la peur. Et c'est horrible.j'aurai tant souhaité ne pas la découvrir, car elle me cause des moments sombres, elle gâche mon bonheur, elle me fait trembler, frissonner et frémir.
N'est-il pas vrai que nous passons tous un moment plutôt délicat où nous perdons le goût de tout.
Quelle devrait-être notre réaction à la peur? Ou est notre courage?

Se peut-il que la peur se manifeste par une colère, une angoisse quand on voit tout autour de nous les gens inquiets, déroutés, un peu perdus. Est-ce parce que nous n'avons pas cultivé des émotions positives?
Or nous savons tous que la peur n'est pas une bonne conseillère ni dans notre vie personnelle ni dans notre société.

Il est vrai que la peur est une émotion naturelle et nous sommes programmés pour la ressentir. Mais nous devons faire attention car Marek Halter nous a averti que celui qui fuit face à la peur ne tarde pas à tomber dans la fosse. Nous devons savoir que cette peur de perdre risque d'être supérieure à l'excitation de la survie.
.
En effet, plusieurs parmi nous perdent la vie, car comme je l'ai mentionné dans un document précédent le bon sens de chacun s'est perdu ne respectant pas les consignes sécuritaires.

Un point intéressant me vient  à l'esprit . Nous qui vivons en Californie savons que nous risquons à un moment où un autre d'être victimes d'un tremblement  de terre. Et ce dernier peut être en effet fatal. Mais il semble que cette peur n'a pas le même effet que ce Coronavirus.
Pourquoi?
Parce que nous nous sommes faits à cette idée!

Le plus malheureux aujourd'hui c'est que cette peur se présente sous plusieurs aspects dans différents modèles. Le père de famille qui perd son emploi et qui craint ne pas rencontrer ses paiements, l'étudiant qui manque ses cours et se demande comment il va passer de classe, la serveuse qui vit de ses  pourboires dans le restaurant où elle travaille et que ce restaurant est fermé. La femme enceinte qui doit accoucher et se demande si elle trouvera une place à l'hôpital quand celui-ci est plein à craquer. Le petit commerçant qui voit sa petite entreprise aller à la déroute.
Tout ce monde  là a peur, et avec raison.

Et dire que de tous temps, la stratégie de la peur a été utilisée pour contrôler  les populations. Ce n'est pas le cas aujourd'hui. Cependant dans des cas comme aujourd'hui, où le monde s'inquiète, un sourire et une solidarité peuvent surmonter les peurs.
J'ai demandé autour de moi si les gens avaient peur. La réponse était : oui, un peu , mais restaient confiants espérant une fin heureuse à cette crise. Et voila qu'on fait des comparaisons comme si on était en temps de guerre, quand nous sommes effrayés, voire terrifiés, que nos attitudes doivent changer car ces nouvelles circonstances nécessitent un rôle plus développé et plus étendu de nos gouvernements.

Il serait facile de dire que nous nous devons de combatte une telle appréhension, ce souci et cette inquiétude. Nous devons changer notre attitude et pour confronter ce danger menaçant, anticiper et faire face à un avenir plus douloureux car à mesure que je temps approche il y a de plus en plus de victimes.

Je dirais comme Chateaubriand : tout passe tout finit dans ce monde. Il a peut-être appris cela du Roi Salomon qui a demandé à son bijoutier de lui trouver une formule pour dissiper toutes ces appréhensions.
Ce dernier lui a fait une bague avec l'inscription גם זה יעבור, cela aussi passera. Et quant il avait un problème il regardait sa bague et tout allait mieux.