COMMON SENSE

Why does what seems to me to be common sense to me, is it not for the other.?
Quite a word that common sense!
What about if not the ability to judge well.
For if the meaning is this ability to experience sensations, why do we not perceive these same realities?
Besides, isn't common sense the whole of judgments common to all men?
All the more so because we often wonder about the meaning of life.

I will add to this word the sensation and the emotion. For if on the one hand there is a psychic phenomenon, on the other there is the human, sentimental factor.

And yet it is also the understanding of obvious facts of human suffering, obvious demands of human nature acting on the world as a bath of moral purification.




Today, during this pandemic that is Coronavirus, the watchword is to stay at home. The reason is simple, avoid being in contact with a carrier of this virus and thus save your life. Common sense, what?
Once again, the world comes out, ignoring warnings and more people die.

What about all those religious Jews who, during these days of Coronavirus, keep meeting, praying and eating together when we have to live apart. They don't follow the rules and die. It must be believed that for them faith is more important than common sense. But what lesson does that teach their children? Should we rethink, reconsider this religion and its duties and obligations?

Why does a part of the world still refuse to respect common sense?
Yes, we are all different.

I remember when I was fifteen years old, my Talmud teacher would say to our class: look at each one your watch and tell me if you all have the same time to the exact second . The dozen we were did not have the same time. Moral: each is different from the other, each will act differently, each will use his own common sense. Which almost sounds like a two-way word.

The fact that we recognize our differences will make us more united. In other words, why will what is good for me not be good for others? One may wonder how common sense can be different?
We are talking about the sixth sense, that of intuition. But this is not easy. I would much prefer the practical sense, this ability to solve the problems of everyday life.
A thinker once said that the only meaning that is common in the long run is the sense of change - and instinctively we avoid it.

The fact remains that I would like to be considered a man of common sense.
I will conclude with this word from Vaclav Havel, whom we all know and who said: The tragic element of modern man is not that he ignores the meaning of life, it is that it bothers him less and less.

LE BON SENS

Pourquoi ce qui me paraît être du bon sens pour moi, ne l'est-il pas pour l'autre.?
Tout un mot que ce bon sens!
Qu'en est-il sinon la capacité de bien juger.
Car si le sens est cette faculté d'éprouver des sensations , pourquoi ne percevons - nous pas ces mêmes réalités?
D'ailleurs, le sens commun n'est-il pas l'ensemble des jugements communs à tous les hommes?
D'autant plus que nous nous interrogeons souvent sur le sens de la vie.
J'ajouterai à ce mot la sensation et l'émotion. Car si d'un côté, il y a un phénomène psychique, de l'autre il y a le facteur humain, sentimental.

Et pourtant c'est aussi la compréhension de faits évidents de la souffrance humaine , des demandes évidentes de la nature humaine agissant sur le monde comme un bain de purification morale .

De nos jours, durant cette pandémie qu'est le Coronavirus, le mot d'ordre du jour est de rester chez-soi. La raison est simple, éviter d'être en contact avec un porteur de ce virus et sauver ainsi votre vie. Du bon sens, quoi?
Encore une fois, du monde sort, ne faisant cas des avertissements et plus de monde meurt.

Que dire de tous ces Juifs religieux qui durant ces jours de Coronavirus, ne cessent de se rencontrer, prier et manger ensemble alors que nous devons vivre séparés. Ils ne respectent pas la consigne et meurent. Il faut croire que pour eux la foi est plus importante que le bon sens. Mais quelle leçon cela donne -t-il à leurs enfants? Devons nous repenser, reconsidérer cette religion et ses devoirs et obligations?

Pourquoi une partie du monde refuse de respecter le bon sens?
Oui, nous sommes tous différents.
Je me souviens quand j'avais quinze ans, mon prof de Talmud disait à notre classe: regardez chacun votre montre et dites moi si vous avez tous le même temps à la seconde prés. La douzaine que nous étions n'avait pas le même temps. Morale: chacun est différent de l'autre, chacun agira différemment , chacun utilisera son propre bon sens. Ce qui ressemble presque à un mot à double sens.

Le fait que nous reconnaissons nos différence, cela nous rendra-il plus solidaire . Autrement dit, pourquoi ce qui est bon pour moi, ne sera-t-il bon pour autrui? On se demande peut-être comment le bon sens peut-il être différent?

On parle du sixième sens, celui de l'intuition. Mais cela n'est pas évident. Je préférerais de loin le sens pratique, cette habileté à résoudre les problèmes de la vie quotidienne.
Un penseur a dit une fois que le seul sens qui est commun sur le long terme , c'est le sens du changement- et instinctivement nous l'évitons.

Le fait reste que j'aimerai être considéré comme un homme de bon sens.

Je conclurai avec ce mot de Vaclav Havel que nous connaissons tous et qui a dit: L'élément tragique de l'homme moderne, ce n'est pas qu'il ignore le sens de la vie, c'est que cela le dérange de moins en moins.