MINISTÈRE DE L’AVENIR

Nous avons des douzaines de Ministères qui devraient chacun s’occuper des problèmes que nos concitoyens rencontrent au jour le jour.
Que ce soit le ministère du travail ou celui de la santé et du bien etre, ou celui de la justice et de l’immigration. Bref, nous en avons plusieurs et beaucoup d’entre nous ne sont pas satisfaits de leurs prouesses.

J’aimerai aujourd’hui en annoncer un autre, un nouveau auquel personne n’a pensé et qui selon moi pourrait en éliminer plusieurs.
Je l’appellerai le Ministère de l’Avenir.
Concentrons-nous une minute et voyons voir ce que les ministères d’aujourd’hui font pour améliorer l’avenir de nos citoyens. J’aurai plusieurs exemples pour prouver ce que je veux dire, mais je me contenterai d’un simple exemple.

Dans le quartier où je vis, il y a deux petites forêts: l’une de 150mètres par  40  mètres, l’autre environ 100 mètres par 30 mètres. J’imagine aye ce n’est pas très grand. Or, une décision de la ville vient d’être  prise et il semble que ces deux forêts, toutes pleine d’arbres qui en ce temps de l’année sont au repos vont être éliminées, pour être remplacées par deux complexes résidentiels.

J’en suis outré!
On va détruire la nature pour la remplacer par du ciment!
Pourquoi ne voit-on pas plus loin? Pourquoi éliminer des arbres qui ont un bienfait naturel pour les remplacer par un profit pour une entreprise?
Que devient notre monde qui décide de vivre au présent sans penser au futur?
Voilà un merveilleux exemple qui montre combien la cupidité des entreprises l’emporte sur le bien être du citoyen. Pourquoi nous priver de la beauté que ces arbres offrent au profit de quelques-uns?

S’il y avait un département dans nos gouvernements qui prendrait soin d’éviter ce type d’outrage, peut-être vivrons-nous mieux.
Je crois fermement que nous oublions que nous vivons sur une planète en voie de disparition et personne ne semble vouloir remédier à cette crise.

Le fait est là, nous sommes tous égoïstes, nous vivons pour nous et non pour nos petits enfants. Je suis certain que ceux-ci, un jour  vont réaliser combien nous les avons ignorés. Ils seront fâchés et tenteront de réparer les choses mais ce sera trop tard.

Je propose donc de considérer à l’intérieur de chaque gouvernement un organisme, une instance dont la charge sera de respecter la nature. Cette dernière devra prendre une place prépondérante dans toute décision relative aussi bien au comportement de l’individu qu’au résultat positif pour la société.

Je crois savoir qu’au Québec il y a un Ministère de la faune qui d’une part protège la forêt mais qu’en même temps s’occupe de la partie commerciale qui lui rapportera des revenus car on a besoin de bois pour faire des meubles et des  allumettes . Alors que penser? La chèvre ou le choux?

Comment faire en sorte pour motiver le monde afin  qu’il comprenne et apprécie la valeur de l’avenir. Oui, je comprends qu’il ne sera pas là, mais ses descendants le seront . Est-ce qu’il se soucie d’eux? Leur souhaite t-il une meilleure vie?  N´est-ce pas là une façon de leur montrer qu’ils les aiment.

Pour être réaliste, il faut noter un élément plutôt dérangeant, à savoir, l’augmentation de la population. Comment y trouver un remède?
Aujourd’hui, tout est construit en hauteur car l’espace vivable est de plus en plus restreint. Devrions-nous considérer vivre sous terre ? Il existe en effet plusieurs commerces, centre d’achats et autres qui sont sous terre et personne ne s’en plaint. Faudrait-il qu’il y ait aussi des habitations?

J’ai cru apprendre que dernièrement, Israël est entrain de considérer des cimetières sous-terrain et la ville de Jérusalem où bien des religieux souhaitent y être enterrés, pour eux, cette formule pourrait être acceptable.

Il y aurait peut-être une autre solution et celle-ci est certainement ´far fetched’. Je parle d’une vie sous- marine. Je ne sais si elle existe quelque part sur notre planète mais j’ai le pressentiment que quelqu’un y a pensé. 

A mesure que je pense ainsi, je me dis qu’il faut croire que ce que beaucoup croient , risque un jour d’être la vérité. En tant qu’humains, nous ne respectons pas notre terre et encore plus nos mères. Nous lisons constamment que la pollution plastique cause la mort de toute vie aquatique. Que ces déchets sont jetés à l’eau plutôt que d’être enfouis sous terre. J’ai cru comprendre que l’Asie est le gros responsable, vues les populations de l’Inde et de la Chine. Que ces pays ne montrent aucun intérêt ni soucis aux dangers qu’ils causent. Et le pire est que personne ne les accuse d’un tel comportement.

Les Nations Unies ont-elles leur mot à dire?
J’en doute car j’ai toujours hâte de voir où d’entendre leur point de vue. Et ce,  dans plusieurs domaines. Regardons voir aujourd’hui ce que l’ONU fait pour régler la crise Russie-Ukraine. Rien du tout! N’est-ce pas là un peu leur rôle?
Le bien-être de l’humanité n’est-il pas assez important?

Et tout cela me fait demander si mon Ministère de l’Avenir serait plus compétent! Je crois foncièrement que nous  faisons affaires avec des hommes et des femmes, soient , des individus qui ont une formation qui n’est pas toujours à la hauteur du problème du jour. Sommes- nous vraiment assez 
intelligents pour comprendre, pour apprécier, pour trouver une solution à nos maux?
Navré, mais encore une fois, j’en doute.