ELOGE AU SILENCE

Ah, la belle parole!
Qui ne souhaite pas souvent vivre dans le silence.
On dit bien: si la parole est d'argent, le silence est d'or.
Pourquoi?
Il faut croire que celui-ci a ses mérites.

De nos jours, il y a trop de bruit autour de nous. Et la vie semble nous forcer à vivre dans cette condition.

Dans chaque maison, il y a au moins une télévision allumée à longueur de journée . Celle-ci fait son bruit que nous n'entendons pas plus vue l'accoutumance.
Il en est de même en auto, où plusieurs mettent la radio au max pour que tout le monde entende leur musique.
En soci été, tout le monde parle, chacun croyant être le seul à parler et donner son opinion.
Sur les autoroutes, si vous ne roulez pas assez vite au goût du conducteur derrière vous, il vous klaxonne avec un bruit désagréable.

Il semblerait que je seul moment où le silence est roi, c'est durant des examens où personne ne doit parler et se concentrer sur son devoir.
Ce que j'ai trouvé plutôt curieux, c'est qu'au moment où on demande le silence, il se fait à voix haute, le brisant ainsi.
Combien de fois, ne demandons -nous pas à nos enfants, toujours turbulents, de se calmer ou plutôt de se taire, tant ils rompent le silence. Leon Tolstoy avait raison de dire que nous enseignons aux gens comment parler mais leur plus grande inquiétude serait de savoir quand garder le silence. De même pour Baruch Spinoza qui nous fit savoir que le monde serait plus heureux si les hommes étaient aussi capables de garder le silence que de parler.

IL faut dire que peut être, parfois, le silence serait le meilleur conseil or nous oublions que le Dalai Lama nous a dit que le silence est parfois la meilleure réponse.

Je croirai que le silence est une vertu, et comme toutes les vertus, cette dernière n'a pas beaucoup d'adeptes. Quel dommage!
Je crois aussi que pour une concentration réussie, le silence est nécessaire. Nous ne voulons pas être dérangés, ennuyés par des facteurs nullement plaisants.
Si l'on demande aux gens pourquoi ils prennent des vacances, je suis persuadé que certains vous diront qu'ils cherchent la paix, soit le silence.

Et voici un mot plutôt intéressant, trouvé en lisant un chapitre des ´Clavicules de Rabbi Salomon' qui dit que les intelligences célestes se font voir et se communiquent plus volontiers dans le silence et dans la tranquillité de la solitude.

Et voila que silence prend une autre dimension que nous remarquons en politique par exemple.
Que dire des assassinats d'opposants de Vladimir Poutine et de journalistes qui enquêtent et dénoncent la corruption du pouvoir semblent laisser de marbre les observateurs occidentaux. Ces derniers gardent le silence.
D'autre part aux Nations Unies, ces jours deniers, une autre définition du mot silence a été donné, à savoir: abstention. C'est ce qu'ont fait plusieurs pays, donner leur silence en ne s'opposant pas à un vote favorable au Président Trump.

Un film de Pierre Rehov "Les réfugiés du silence" retrace l'histoire du million de Juifs qui ont été contraints de fuir les pays arabes où leur famille était établie depuis des centaines, voire des milliers années. Ces personnes qui avaient été dépouillées de tous leurs biens avant leur départ. Ce qui fit d'eux des réfugiés. Bien qu'ils n'aient jamais demandé ce statut et n'en aient jamais bénéficié. Pas plus qu'ils n'ont reçu la moindre compensation.
Qui nous a parlé de ces réfugiés du silence alors qu'on nous casse quotidiennement les oreilles avec les réfugies palestiniens qui sont partis,la plupart volontairement?

Il es vrai que la situation des Palestiniens dans les Territoires dits occupés, ou plutôt disputés, est terrible et préoccupante, mais elle est surtout pour une majorité d'Arabes le prétexte de la haine contre les juifs. Pendant ce temps, le peuple syrien est massacré dans l'indifférence et le silence des autres peuples arabes

On passe sous silence les attentats rép étés commis par une minorité musulmane, se revendiquant de l'état islamique, en Philippines, pays à majorité chrétienne alors que les médias critiquent ouvertement le silence de Aung San Sui Kyi, l'actuel chef du gouvernement birman, dans le cas des Rohyngas

En conclusion je finirai avec un mot lu dans leTraite des Principes ( Pirké Avot) qui s'appliquerait bien a ce travail:
J'ai grandi parmi des hommes sages et ai trouvé qu'il n'y a rien de mieux que le SILENCE